Rechercher

La contamination bactérienne de l’air ambiant lors d’un traitement Airflow® / Poudre Prophylactique



Copy: SWISS DENTAL JOURNAL SSO VOL 130 11 P 2020: *

Avec le soutien de la société EMS, les médecins dentistes et les scientifiques ont mesuré la contamination bactérienne de l’air ambiant pendant un traitement Airflow® dans deux scénarios (avec et sans équipement de protection). Bien que les résultats de cette enquête ne puissent pas être transposés par analogie à une éventuelle charge virale (par exemple au SARS-CoV-2) dans l’aérosol, les données indiquent cependant une réduction impressionnante de la contamination bactérienne dans l’air ambiant si le traitement Airflow® s’accompagne de mesures de protection appropriées.

Le secteur de la médecine dentaire est bien conscient du fait que tout traitement dentaire implique toujours un risque infectieux. En médecine dentaire, la proximité avec la cavité buccale du patient signifie une exposition évidente à la salive, au sang, aux aérosols et au fluide gingival du patient (Peng et coll. 2020). Les gouttelettes de salive constituent la principale voie de transmission des bactéries et des virus (Yang et coll. 2020 ; Szymanska et coll. 2005).


Des solutions:


Au regard de cette enquête et de questions posées aux praticiens nous relevons ceci:

  1. Il faut que la cavité buccale du patient soit "désinfectée" ou le moins possible contaminante.

  2. Il faut limiter la profusion de l'aérosol de la pièce à main pendant le travail.

  3. Il faut que l'aérosol produit par la pièce à main soit lui-même décontaminant.

Nous allons apporter des solutions pratiques, économiques à ergonomie confortable et sécurisantes.


1 - La cavité buccale propre:


Le patient arrivera avec les dents propres, du moins pour lui, ce qui n'est pas suffisant d'autant que lors de la séance de prophylaxie des particules du Biofilm et du tartre seront projetés. Il faut pour cela procéder à un bain de bouche, l'expérience et la littérature nous montre que l'eau oxygénée: H²O² ou Peroxyde d'Hydrogène reste le produit de choix, la Chlorhéxidine étant faiblement antivirale et est colorante. L'achat d'eau oxygénée en pharmacie dissoute dans de l'eau à la fâcheuse particularité d'avoir très mauvais goût.

Oralsan OxyWash proposée par BlancOne possède la bonne concentration (1,75%) et a un goût agréable.


2 - Limiter la profusion de l'aérosol


On doit pouvoir employer la pièce à main comme on l'entend pour bien effectuer le travail. Une bonne aspiration de la production d'aérosol est nécessaire. Pour y parvenir il faut que la buse de l'aspiration soit bien adaptée et aller au plus près de la production de l'aérosol. Position parfois difficile à obtenir, surtout si on a utilisé un miroir en sus, obligeant à des postures peu adéquates pour le bien-être du praticien.




La buse doit donc être quasiment le plus rapprochée de la projection sans altérer la visibilité et les résultats à atteindre.


ErgoFinger système conçu par une praticienne finlandaise offre cette possibilité d'ergonomie et de confort pour limiter les projections de l'aérosol sur le praticien. Que ce soit avec la poudre de prophylaxie ou le détartrage par pièce à main Piezo avec insert.



Pour mieux comprendre l'intérêt de ErgoFinger consulter la vidéo de Stéphanie Laplante** sur sa chaîne YouTube: LAPLANTE.BUZZ

Outre les conseils sur ErgoFinger elle se propose de vous accompagner dans ce métier d'hygiéniste dentaire qu'elle excelle.


3 - Le bon aérosol.


Comme nous l'avons vu plus haut le produit émis ou aérosol doit être le moins contaminant possible. Il doit être efficace et ne doit pas gêner le patient avec un mauvais goût ou une agressivité particulière.


OxyJet, L'additif de votre eau du réservoir:

Le Peroxyde d'Hydrogène dissout en quantité mesurée permet dans le récipient, réservoir, de votre appareil à poudre prophylactique, de projeter lors de votre travail un aérosol sans risque de contamination croisée mais, bien au contraire, sécurisant pour le patient comme pour le praticien que vous êtes.

BlancOne vous propose le l'Oralsan OxyJet au Peroxyde d'Hydrogène concentré à 50 % d'H²O²; Il suffit de dissoudre l'équivalent d'un flacon de 15ml dans une contenance d'eau filtrée de 500ml (1/2 litre) et obtenir une solution diluée à 1,5 % !


Conclusion.


Pour bien se protéger et effectuer un travail ergonomique, sécurisé au maximum en préconisant également le confort du patient nous vous avons proposé:

  1. Bain de bouche au Peroxyde d'Hydrogène avant le travail avec OxyWash.

  2. utilisation de ErgoFinger pour maximiser le confort et l'ergonomie avec l'efficacité de meilleure absorption de l'aérosol produit.

  3. Utilisation d'une solution aérosol à base de Peroxyde d'Hydrogène diluée avec OxyJet.


Avec cela, travaillez efficacement, travaillez confortablement et travaillez sécurisé(e) !


Michel Pilloni pour BlancOne Swiss


* Voir l'article

** Stéphanie Laplante originaire du Québec est hygiéniste dentaire à Genève. Formatrice de la nouvelle technologie airflow, perioflow et système piezon, elle participe à la formation continue à travers différentes expositions internationales et locales. Elle fait de la recherche sur les agents actifs des dentifrices et les problématiques bucco dentaires. En étroite collaboration avec Elmex, Colgate, Phillips et Oral B, Curaprox, Suisse, elle est la créatrice d'un dentifrice Bio. Stéphanie est également consultante et participante de HYGIENISTE LEMAN Formations spécialisé dans le coaching et la formation professionnelle des hygiénistes dentaires de Suisse.


Liens: ErgoFinger Bain de bouche OxyWash et Aérosol OxyJet d'ORALSAN

75 vues0 commentaire